Le nouveau défi logistique : le commerce en ligne et la livraison du dernier kilomètre

Le nouveau défi logistique : le commerce en ligne et la livraison du dernier kilomètre

L’explosion des services informatiques façonne profondément l’économie et le monde des affaires en générant de nouvelles industries et secteurs de la production et des services qui n’étaient même pas concevables il y a 30 ans. En particulier, le commerce en ligne a révolutionné le comportement et les besoins des clients et, par conséquent, la manière dont les entreprises font des affaires.

 

Figure 1. L’explosion du commerce en ligne 

En se concentrant sur les implications logistiques du commerce en ligne, l’augmentation rapide de la vitesse de livraison a généré d’énormes défis dans l’organisation de la distribution des commandes en ligne. En particulier, la livraison du dernier kilomètre est la partie la plus difficile du processus de distribution, car elle représente l’élément de coût le plus élevé (https://www.mckinsey.com/, Travel, Transport and Logistics, September 2016 [3]). La livraison du dernier kilomètre correspond à la dernière étape du processus de distribution, où l’envoi est livré du dernier point de distribution, soit un entrepôt ou un centre de distribution, au destinataire, soit à son domicile ou à un point de collecte. Les principales activités réalisées dans les livraisons du dernier kilomètre sont liées à la gestion de l’entrepôt et au transport des marchandises vers le destinataire. En détail, la gestion d’entrepôt comprend les opérations de prélèvement ainsi que la gestion des stocks, effectuées dans un cadre préalablement défini par des décisions stratégiques et tactiques (par exemple, la conception de l’entrepôt, l’attribution des produits). L’organisation du transport, en revanche, implique la définition des opérations quotidiennes liées à la distribution. Les centres d’exécution d’Amazon constituent un bon exemple des défis liés à la gestion des activités de distribution pour les acheteurs en ligne.

1. Les nouveaux défis de la livraison du dernier kilomètre

La vitesse rapide de livraison des commandes en ligne génère de nouveaux problèmes qui n’avaient pas été rencontrés lors de la mise en place des systèmes de distribution au cours des 30 dernières années. Certains des éléments et caractéristiques des services de livraison du dernier kilomètre dans le secteur du commerce en ligne qui créent les défis les plus importants sont :

1. Les commandes en ligne

2. Des délais de livraison courts

3. Le chevauchement des fenêtres temporelles des clients

4. Le crowdshipping

5. Les nouvelles technologies de livraison

1.1 Les commandes en ligne

À l’ère du commerce en ligne, les informations relatives aux commandes arrivent en ligne, principalement de la part de clients privés, ce qui génère un environnement dynamique et incertain. La localisation des clients n’est pas connue à l’avance. La livraison à domicile est souvent requise. Le nombre de commandes est beaucoup plus important que dans les services de distribution classiques en raison des problèmes d’acheminement, mais la plupart des commandes ont un poids et un volume extrêmement réduits. En outre, un large assortiment de produits est requis et souvent des produits de niche sont demandés. Selon un récent rapport de Lipsman [1], les ventes au détail en ligne dans le monde atteindront 6,5 milliards de dollars en 2023. La part de marché par rapport au marché total du commerce de détail devrait passer de 10,4 % en 2017 (avec un montant de ventes de près de 2 400 milliards de dollars) à 22 % en 2023. Cela a un impact énorme sur la gestion du commerce de détail et, en particulier sur le plan logistique, sur la manière dont les livraisons aux clients sont effectuées. Comme les acheteurs en ligne exigent souvent des délais de livraison rapides, les commandes en ligne doivent être traitées immédiatement, dès qu’elles sont passées. Toutes les opérations nécessaires pour que les commandes soient livrées aux clients sont comprimées dans un court laps de temps (traitement et préparation des commandes, transport longue distance et livraison au dernier kilomètre). Ainsi, ce qui se passe généralement est que les commandes entrent dans le système de distribution alors que d’autres commandes (précédentes) sont déjà rentrées dans le processus de distribution, et elles doivent donc être intégrées dans le plan de livraison. Ce contexte incertain et dynamique est à l’origine de la plupart des défis posés par la livraison du dernier kilomètre.

1.2 Des délais de livraison courts

Les commandes en ligne sont de plus en plus souvent associées à la demande explicite, ou au moins à l’espérance, de délais de livraison extrêmement courts, comme le lendemain ou le jour même (comme en témoigne l’explosion des livraisons le jour même des services). Par conséquent, de nouvelles ressources de transport, capables d’assurer efficacement des commandes avec un poids et un volume extrêmement réduit et à faible coût et de nouvelles stratégies de mise en œuvre sont nécessaires pour faire face à cette période difficile la pression, en garantissant le niveau de service attendu en de la livraison avec des délais courts.

1.3 Le chevauchement des fenêtres temporelles des clients

 Les commandes en ligne sont souvent associées à des livraisons à domicile avec assistance, où le client doit être à son domicile dans un délai déterminé pour accepter la livraison. En fait, les marchandises commandées en ligne doivent être transportées jusqu’à la destination du client, qui correspond souvent à son domicile. Certaines exceptions sont liées aux systèmes « click-and-collect », où le vendeur envoie une notification au client lorsque la commande est prête à être retirée, et aux casiers intelligents, où le produit est livré dans une boîte qui peut être déverrouillée par le client, généralement au moyen d’un code clé. L’un des principaux problèmes liés à la livraison à domicile avec assistance est que les fenêtres horaires des clients se chevauchent généralement beaucoup, en ce sens que les préférences des clients se concentrent sur des moments spécifiques de la journée (principalement le soir, après les heures de travail).

Un autre sujet important est lié à la manipulation des exigences des clients par des politiques de prix appropriées dans le but de réduire l’effet négatif de la concentration des préférences des clients sur les mêmes créneaux horaires. 

1.4 L’économie du partage

L’économie du partage est un terme qui identifie les activités, les services et les initiatives émergentes, par lesquels des personnes et des organisations partagent leurs ressources disponibles avec des utilisateurs potentiels afin d’obtenir un avantage mutuel. Cela se produit également dans le domaine des transports, où des personnes ordinaires, c’est-à-dire des personnes qui ne sont pas des chauffeurs professionnels, commandent du temps et des ressources pour fournir des services de transport. Ce phénomène est appelé « crowdshipping ». L’Amazon Flex (https://flex.amazon.com/), introduit en 2013, en est un exemple frappant. Il est aujourd’hui largement utilisé aux États-Unis et commence à l’être en Europe. Le crowdshipping est également associé au terme « uberisation », qui signifie que les gens ordinaires mettent leur temps et leurs ressources (voiture, carburante...) à la disposition d’autres services de transport (pour le transport de personnes ou de marchandises). En effet, Uber a lancé deux projets associés au transport de marchandises : Uber Freight (https://www.uberfreight.com/) et Uber Eats (https://www.ubereats.com/).

 

Figure 2. L’économie du partage. 

Explication des étapes : 1. Le client télécharge la demande de service. 2. La plateforme accepte la demande et l'attribue au premier conducteur qui l’accepte. 3. Le conducteur récupère le colis au dépôt. 4. Le conducteur livre le colis. 5. Le client valide la réception du colis sur l’application. 6. Le conducteur reçoit son paiement.

1.5 Les nouvelles technologies de diffusion

Étant donné que la plupart des commandes en ligne ont un poids et un volume extrêmement réduits, des moyens de transport légers et agiles, comme les vélos et les drones, peuvent être utilisés pour la gestion des livraisons. Ces moyens de transport constituent les ressources adéquates pour garantir le niveau de service extrêmement élevé requis et pour être compétitifs. Selon le rapport 2018 de McKinsey sur les voyages, les transports, la logistique et les industries de pointe (https://www.mckinsey.com) [2], l’avenir des livraisons de détail en ligne dépendra des nouvelles technologies pour le transport des marchandises légères. Les principales solutions étudiées dans le rapport sont les véhicules terrestres autonomes, les bicyclettes et les drones.

 

Figure 3. La livraison par drone 

Les drones sont censés être l’une des principales technologies qui vont émerger dans les prochaines années. Des entreprises ont lancé différents projets les impliquant (comme, par exemple, Amazon, https://www.amazon.com/Amazon-Prime-Air/b?ie=UTF8&node=8037720011, UPS, https://www.ups.com/us/en/services/shipping-services/flight-forward-drones.page, Fedex, https://newsroom.fedex.com/newsroom/wing-drone-deliveries-take-flight-in-first-of-its-kind-trial-with-fedex/) et la recherche est déjà assez riche. Toutefois, elles ne sont pas utilisées actuellement dans la pratique en raison de problèmes de sûreté et de sécurité. Il est difficile de prévoir comment ces problèmes seront résolus et à quel moment ils le seront. 

2. Que manque-t-il encore ?

Tous les défis mentionnés ci-dessus nécessitent la gestion d’un outil d’aide à la décision approprié. Les méthodologies d’analyse décisionnelle et commerciale fournissent le bon ensemble d’outils pour traiter l’analyse des données et la prise de décision. Des technologies ont commencé à être développées, intégrant des techniques de prédiction et d’optimisation prenant en compte le dynamisme des nouveaux systèmes. Ces instruments sont essentiels pour réussir à franchir les défis du dernier kilomètre.

3. Quels sont les principaux défis que l’optimisation peut aider à relever ?

Il faut proposer de nouvelles solutions fusionnant les technologies et les stratégies mentionnées ci-dessus afin de déterminer des solutions durables capables de relever les défis logistiques et, en même temps, de satisfaire des clients de plus en plus exigeants. La durabilité doit prendre en compte non seulement les objectifs économiques, mais aussi (et de plus en plus) les questions environnementales et sociétales. En effet, le nombre croissant de camionnettes qui sillonnent chaque jour les routes pour effectuer les livraisons du dernier kilomètre crée un grand nombre d’externalités négatives qui ont un impact important sur la vie humaine, en particulier dans les environnements urbains : encombrement, pollution, risque accru de blessures..... Les outils d’optimisation constituent l’épine dorsale de l’élaboration de stratégies intégrées tenant compte des objectifs multiples des différentes parties prenantes. Grâce à la modélisation mathématique, à l’informatique et à l’intelligence artificielle, l’optimisation peut fournir les bonnes stratégies pour élaborer des solutions qui combinent les nouvelles technologies dans le but de maximiser les avantages pour les entreprises et la société. Les chercheurs développent aujourd’hui des modèles pour les livraisons par drones, le crowdshipping, la réduction des émissions de carbone, entre autres.

Les défis sont là. Il est temps de les relever !

  

References

1. A. Lipsman, June 27, 2019. Global ecommerce 2019, https://www.emarketer.com/content/global-ecommerce-2019

2. McKinsey, July, 2018. Fast forwarding last-mile delivery - implications for the ecosystem. https://www.mckinsey.com/~/media/mckinsey/industries/travel%20transport%20and%20logistics/our%20insights/technology%20delivered%20implications%20for%20cost%20customers%20and%20competition%20in%20the%20last%20mile%20ecosystem/fast-forwarding-last-mile-delivery-implications-for-the-ecosystem.ashx

3. McKinsey, September, 2016. Parcel delivery: The future of last mile, https://www.mckinsey.com/~/media/mckinsey/industries/travel%20transport%20and%20logistics/our%20insights/how%20customer%20demands%20are%20reshaping%20last%20mile%20delivery/parcel_delivery_the_future_of_last_mile.ashx

Les tweets d'Essec Knowledge

blog comments powered by Disqus

Suivez nous sur les réseaux