L’ESSEC accueille ses nouveaux professeurs

L’ESSEC accueille ses nouveaux professeurs

L’ESSEC accueille des nouveaux professeurs pour l’année académique 2022-2023. Ils rejoignent les départements marketing, management, économie, politiques publiques et privées et systèmes d’information, sciences décisionnelles et statistiques. 

Pierre Alquier, Systèmes d’information, sciences décisionnelles et statistiques (IDS), janvier 2023 

Le professeur Alquier rejoindra le campus ESSEC Asie-Pacifique à Singapour en janvier 2023 au sein du département IDS. Avant cela, il était chercheur au RIKEN Center for Advanced Intelligence Project à Tokyo (2019-2022), professeur à l'ENSAE Paris (2014-2019), maître de conférences à l'Université College Dublin (2012-2014) et professeur assistant à l'Université Paris Diderot (2007-2012). Il a obtenu son doctorat à l'Université Pierre et Marie Curie en 2006. Ses recherches portent sur les statistiques en grande dimension, le machine learning, l'agrégation d'estimateurs et les méthodes bayésiennes. Il a édité le livre "Inverse Problems and High-Dimensional Estimation" avec G. Stoltz et E. Gautier, Springer, en 2011. Il est éditeur associé du Journal of Machine Learning Research (depuis 2020), et de Transactions in Machine Learning Research (depuis 2022). Enfin, il est Area Chair / senior PC Chair pour certaines des principales conférences en machine learning, y compris COLT, ALT, NeurIPS et AISTATS.

Pierre Bachas, Finance, janvier 2023

Le professeur Pierre Bachas rejoindra le département finance en tant que professeur assistant. Il est économiste et s'intéresse aux finances publiques et aux finances des ménages, en particulier dans les pays en développement. Ses recherches portent sur la façon dont certains des grands changements des dernières décennies, tels que la mondialisation et l'introduction de nouvelles technologies de l'information et des paiements, ont eu un impact sur les inégalités, les impôts et les transferts, et l'inclusion financière. Il a un doctorat en économie de l'UC Berkeley et a travaillé pendant plusieurs années au département de la recherche de la Banque mondiale.

Diego Delle Donne, Systèmes d’information, sciences décisionnelles et statistiques (IDS), septembre 2022

Le professeur Delle Donne a obtenu un diplôme d'informatique à l'Université de Buenos Aires (Faculté des sciences naturelles), en Argentine, en 2009 et un doctorat en informatique à la même université en 2016. Ses principaux intérêts de recherche couvrent des sujets autour de l'optimisation combinatoire, des mathématiques appliquées, de l'optimisation linéaire en nombres entiers et de la théorie des graphes. Il est également très intéressé par les projets appliqués à la vie réelle concernant ces sujets. 

Depuis septembre 2022, il occupe un poste de professeur assistant à l'ESSEC Business School (département IDS), à Paris. Auparavant, il était professeur assistant à l'Université nationale de General Sarmiento (Argentine) où il enseignait dans le programme donnait des cours pour le diplôme de licence en systèmes informatiques, et était professeur à temps partiel à la faculté des sciences de l'Université de Buenos Aires. Ces dernières années, il a travaillé sur un projet axé sur le développement d'algorithmes d'optimisation pour le problème de livraison du dernier kilomètre qui tente de tirer profit de l'excédent de capacité des transports publics en dehors des heures de pointe pour l'utiliser dans la livraison de marchandises en ville. Le projet vise en particulier à réduire les émissions de CO2 et le trafic dans les grandes villes.

Sam Garg, Management, janvier 2023

Le professeur Sam Garg (Doctorat, Université de Stanford) rejoindra le département Management en tant que professeur associé. Auparavant, il était professeur associé Liwei Huang en Business (entrepreneuriat et stratégie) à la HKUST Business School de Hong Kong, où il était codirecteur du programme interdisciplinaire d'élite BIBU (Biotech in Business). Il a également été invité à l'INSEAD et à la Singapore Management University.  

Sam Garg est impliqué dans la communauté des startups et apporte régulièrement son soutien à des initiatives de gouvernance telles que celles qui défendent la présence des femmes dans les conseils d'administration et aux postes de direction. Il fait partie du premier conseil consultatif universitaire et du premier cercle de discussion du Stewardship Asia Center, un important groupe de réflexion de Temasek (le fonds souverain de Singapour). Avant de rejoindre le monde universitaire, Sam Garg a travaillé avec des entreprises établies et émergentes, et a également été fondateur et PDG d'une entreprise de paiements en ligne.

Les recherches de Sam Garg se situent à l'intersection entre la gouvernance et les entreprises technologiques à forte croissance. Il a publié des travaux pionniers dans les domaines des conseils d'administration et de la gouvernance des entreprises. Ses recherches actuelles se concentrent sur les processus qui fonctionnent des conseils d'administration dans les entreprises technologiques privées, et sur les structures de leadership efficaces des conseils d'administration lorsque ces entreprises se développent et deviennent des sociétés cotées en bourse. Ses recherches portent sur les entreprises Internet, les technologies financières, l'énergie solaire et les appareils médicaux. Il est rédacteur en chef adjoint du Strategic Entrepreneurship Journal, une revue FT-50, et fait partie du comité de rédaction de plusieurs autres revues universitaires de premier plan dans le domaine de la gestion et de l'entrepreneuriat.

Sam Garg est un universitaire et un enseignant primé. Il a enseigné aux niveaux licence, master, doctorat et a formé des cadres supérieurs. Il est régulièrement invité à prendre la parole lors de conférences destinées aux cadres, investisseurs et membres de conseils d'administration du secteur technologique. Il est coauteur du livre "Inspire to Innovate : Management and Innovation in Asia", publié par Palgrave MacMillan et finaliste du prix du meilleur livre de gestion de la Management Consulting Association (UK).

 Raoul Kubler, Marketing, septembre 2022 

Raoul Kubler a obtenu son doctorat en marketing à l'université de Kiel en 2012, et était auparavant professeur assistant de marketing à l'université Özyeğin d'Istanbul (2012 - 2018) et professeur junior de marketing et d'analytique marketing à WWU Münster (2018 - 2022). Il a également occupé des postes de professeur invité à l'Université de Genève (2013 - 2018), à l'UvA et à la VU Amsterdam. Avant de travailler dans le milieu universitaire, il a travaillé dans l'industrie publicitaire pendant plus de 10 ans, en tant que consultant pour des marques internationales telles que PepsiCo, Amazon et Deezer.

 Il est passionné par le fasciné par tout ce qui est numérique et. Il s'intéresse particulièrement à la collecte d'informations à partir du contenu généré par les utilisateurs grâce au machine learning et à l'intelligence artificielle et à l’appui aux managers du marketing pour prendre de meilleures décisions sur la base des informations fournies par le contenu généré par les utilisateurs. Il a récemment travaillé sur l'impact du métavers sur le monde des affaires et exploré le lien entre les réseaux sociaux et la communication numérique sur la société. Actuellement, il travaille sur deux études qui se concentrent sur la dynamique de la désinformation et sur la façon dont les fausses nouvelles affectent les préférences politiques et le comportement électoral, ainsi que sur une étude sur l'utilisation des tweets pour mesurer le stress et le bien-être psychologique, afin de retracer et de mesurer l'impact des confinements sur différentes parties de la société. Ses travaux antérieurs ont exploré l'impact des origines culturelles et l'impact du comportement peu éthique des entreprises sur les sensibilités en matière de marketing.

 Depuis 2018, le professeur Kubler est classé parmi les 10 % des meilleurs professeurs de commerce germanophones selon les résultats de recherche dans les revues prestigieuses. Il a également remporté le prix du meilleur article 2020 de l'Interactive Marketing Research Conference et le prix de l'article de recherche le plus téléchargé du Marketing Science Institute (MSI) en 2018. 

Guillaume Lecué, Systèmes d’information, sciences décisionnelles et statistiques (IDS), septembre 2022

Guillaume Lecué est diplômé de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, France, et a obtenu un M.Sc. en mathématiques appliquées à l'Université Paris XI - Orsay, France, en 2005. Il a obtenu un doctorat en statistiques à l'Université Paris VI - Jussieu, France, en 2007. En 2008, il est allé au Mathematical Science Institute de Canberra, en Australie, puis au Technion de Haïfa, en Israël, en tant que postdoc. Il a obtenu son diplôme d'habilitation en 2008 au Laboratoire d'analyse et mathématiques appliquées, à l’Université Paris-Est Marne-la-vallée, en France.

Il est actuellement professeur titulaire à l'ESSEC dans le département des systèmes d'information, des sciences de la décision et des statistiques. Ses recherches portent sur la théorie de l'apprentissage, la théorie empirique des processus, les phénomènes de haute dimension et l'apprentissage profond. Il a enseigné à l'École polytechnique de 2012 à 2015 et à l'ENSAE de 2015 à 2022.

Le professeur Lecué a reçu le "Mark Fulk award" pour le meilleur article étudiant à la Conférence sur la théorie de l'apprentissage en 2006, COLT06, à Pittsburgh, PA et le "Prix de la chancellerie des Universités de Paris" pour la meilleure thèse de doctorat en mathématiques et ses applications soutenue à Paris en 2007. Il est l'auteur de 45 articles de recherche et d'un livre. Depuis 2022, il est membre de l'Institut Louis Bachelier.

Giordano Mion, Économie, avril 2022

Giordano Mion est actuellement professeur d'économie à l'ESSEC Business School, en France*. Avant de rejoindre l'ESSEC en 2022, Giordano Mion était professeur à l'Université du Sussex (2015-2022) et à l'Université du Surrey (2013-2015), maître de conférences à la London School of Economics (2009-2013), ainsi que post-doctorant à l'Université Catholique de Louvain en Belgique (2005-2008) où il a obtenu un doctorat en économie en 2004. Il a également été chercheur invité à la Paris School of Economics, à l'Université de Toronto et à l'Université de Bologne. Parmi les prix de recherche qu'il a reçus, citons le Highly Cited Authors Award du Journal of Urban Economics et le prix Mundell du Canadian Journal of Economics. Il est actuellement membre du comité de rédaction du Journal of Economic Geography ainsi que de Regional Science and Urban Economics.

Il est actuellement chargé de recherche au Centre for Economic and Policy Research (CEPR) et au Productivity Institute (TPI) et est associé au Centre for Economic Performance (CEP) de la London School of Economics, au Center for Economic Studies and the Ifo Institute (CESifo), au National Institute of Economic and Social Research (NIESR) et au Centre for Research on Globalisation and Economic Policy (GEP) de l'université de Nottingham. Ses recherches et son enseignement portent sur le commerce international, l'économie urbaine et l'économétrie appliquée. Il a publié des articles évalués par ses pairs dans des revues internationales, notamment le Quarterly Journal of Economics, le Journal of Political Economy, le Journal of International Economics, le Journal of Urban Economics, l’Economic Journal, l'International Economic Review et la Review of Economics and Statistics. Il a également mené un certain nombre d'études et de consultations pour l'agence britannique du commerce et de l'investissement, le ministère britannique des transports, l'agence britannique du commerce et de l'investissement et la Banque centrale européenne.

Tommaso Ramus, Politiques publiques et privées, septembre 2022

Le professeur Ramos est titulaire d'un doctorat en gestion de l'université de Bergame. Auparavant, il a été chercheur postdoctoral à l'IESE Business School (Espagne) et a passé neuf ans à la Catolica Lisbon School of Business and Economics, d'abord en tant que professeur assistant, puis en tant que professeur associé dans les domaines de l'innovation sociale et de l'éthique des affaires. Il rejoint le département des politiques publiques et privées en tant que professeur associé.

Il mène des recherches qualitatives et étudie la manière dont les organisations commerciales peuvent susciter des changements positifs dans la société. Il se concentre sur les entreprises sociales et sur la manière dont elles combinent création de valeur sociale et génération de richesse. Il étudie en particulier les entreprises d'insertion professionnelle, c'est-à-dire les entreprises qui offrent des possibilités d'emploi aux personnes marginalisées et les entreprises sociales qui luttent contre la mafia et les activités illégales. Dans cette optique, il a récemment lancé trois projets de recherche. Le premier porte sur une entreprise sociale basée au Royaume-Uni qui offre des possibilités d'emploi à d'anciens délinquants. Il étudie comment cette entreprise se développe et diversifie ses activités tout en restant fidèle à sa mission initiale. Le deuxième projet vise à étudier comment différents acteurs peuvent collaborer pour lutter contre le système des gangmasters dans le secteur agricole en Italie (c'est-à-dire des travailleurs employés illégalement dans le secteur agricole à des salaires très bas). Enfin, il travaille sur un projet qui étudie comment les entreprises sociales qui travaillent sur les biens confisqués par la mafia collaborent dans le secteur agricole.

Roberto Reno, Systèmes d’information, sciences décisionnelles et statistiques (IDS), janvier 2023

Le professeur Reno est titulaire d'une licence de physique et d'un doctorat en mathématiques de la Scuola Normale Superiore de Pise.  Il travaille à l'intersection de la finance et de l'économie et a été publié dans des revues de premier plan comme Econometrica et le Journal of Financial Economics. Il est rédacteur en chef adjoint de Mathematical Finance et du Journal of Financial Econometrics. Auparavant, il a été professeur titulaire de finance mathématique à l'Università degli Studi de Véronne, professeur associé de finance mathématique à l'Università degli Studi de Sienne, et professeur invité à la Carey Business School, Johns Hopkins University, aux États-Unis. Il rejoindra l'ESSEC en janvier 2023 au département des systèmes d'information, des sciences décisionnelles et des statistiques en tant que professeur titulaire, spécialisé dans l'économétrie et l'analyse des données. 

Ses recherches portent sur divers aspects de la finance, avec des contributions spécifiques en matière d'évaluation des actifs, de modélisation et de prévision de la volatilité, et de statistiques non paramétriques. Il a publié plus de 40 articles de recherche dans des revues de premier plan en finance, économie, économétrie, mathématiques et physique.

Robert Stoumbos, Comptabilité et contrôle de gestion, septembre 2022

Le Professeur Stoumbos a commencé sa carrière en tant qu’expert-comptable aux États-Unis. Il a ensuite obtenu son doctorat à l'université de Yale, puis a travaillé pendant cinq ans comme professeur assistant à la Columbia Business School, à New York.

Dans le passé, une grande partie de son travail a porté sur la manière dont les marchés de capitaux utilisent et réagissent aux informations financières. Toutefois, à l'avenir, il se concentrera sur l'étude de la comptabilité et de l'information financière dans des contextes non réglementés, qui sont souvent historiques. L'information financière est fortement réglementée, et le Professeur Stoumbos pense que nous ne comprenons pas bien les avantages et les coûts de cette réglementation. Par exemple, on pourrait penser qu'en l'absence de réglementation, les investisseurs recevraient peu d'informations, mais ses travaux montrent que les entreprises communiquent leurs bénéfices aux investisseurs et font vérifier leurs états financiers même en l'absence de toute règle les y obligeant à le faire.

Ses travaux ont été publiés dans des revues prestigieuses telles que la Review of Accounting Studies et Management Science. En 2021, il a reçu le Midyear Meeting Best Paper Award de la section Financial Accounting and Reporting de l'American Accounting Association pour son article intitulé "Learning to Disclose : Disclosure Dynamics in the 1890s Streetcar Industry" avec ses coauteurs Thomas Bourveau et Matthias Breuer. Il est professeur titulaire de la Chaire d'Excellence en Financial Reporting.*

*chaires d'excellence cofinancées au titre du Plan d'Investissement France 2030

Les tweets d'Essec Knowledge

blog comments powered by Disqus

Suivez nous sur les réseaux