Essec Business School

knowledge S'inscrire à la newsletter

L'Internet des objets change le métier de chercheur

L'Internet des objets change le métier de chercheur

Ces derniers temps, l’annonce que le Big Data est un nouvel eldorado a été martelé tant de fois dans les médias que l’on est presque arrivé à l’overdose. Alors bien sûr, je pense qu’il n’est pas nécessaire de revenir sur la manière dont ces donnés vont changer le quotidiens des chercheurs, des praticiens et même d’un grand public.  

L'Internet des objets, la nouvelle révolution numérique

Cela dit, je pense qu'il est tout de même important de souligner l'importance d'un type particulier de Big Data : le data généré par l'Internet des Objets (The Internet of Things), qui est en train de changer le paysage numérique de façon spectaculaire. Les applications potentielles de l'Internet des Objets est presque illimitées et pourraient changer des secteurs tels que la santé, le marketing et l’énergie parmi d’autres. A bien y regardé, la quantité de données générées est encore plus importante que celle générée par l’internet « des humain » puisque là où les réseaux Human-to-Human seront toujours limités par la population, les réseaux Machine-to-Machine ont une potentiel virtuellement infini…

Les objets connectés génèrent des données et les communiquent par Internet. L’exemple le plus récent est évidemment les montres intelligentes (type Apple Watch), mais on peut aussi penser à de nombreux autres applications : du compteur électrique intelligent (EDF) à votre box Internet (Orange), du collier GPS de votre chien (Mars Petcare) à votre Smartphone (qui n’y est pas ?). Le respect des recommandations de la CNIL garantira que la plateforme respecte l’anonymat des données.

Pour donner une idée de l'ampleur de ce nouveau monde, l'impact des objets connectés sur l'économie française est estimé à plus de 100 milliards de dollars, selon certaines études (Gartner et McKinsey en têtes). Et quel que soit le chiffre exact, on ne peut qu'être pantois par l'ampleur de l'impact potentiel de ce marché.

Dans ce cadre, ce jeudi 2 octobre 2014, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a annoncé le lancement d’une plateforme Data dont l’ESSEC est le partenaire académique exclusif. En s’associant à la Plateforme DataVenue, les entreprises s’engagent à mettre à disposition leurs données d’objets connectés sur une plateforme qui en facilitera l’échange et l’usage. L’architecture technologique est développée par le premier opérateur de télécommunications de France et les données sont accessibles aux membres du consortium via une API (Application Programming Interface).

Obtenir l'accès de ce type de données est inestimable pour les chercheurs...

L’analyse de donnée est déjà souvent au cœur de la recherche moderne, et le devient de plus en plus. En effet, pour qu’une théorie soit acceptée par la communauté scientifique, il faut quasiment systématiquement dorénavant que cette théorie ait été testée grâce à des données réelles. C’est aussi ce qui explique que de nos jours un chercheur doit être un peu mathématicien, statisticien et informaticien, même lorsque celui-ci est actif dans le cadre des sciences humaines ou de disciplines historiquement moins quantitatives.

Le problème, c'est que les données ne sont pas toujours facilement accessibles, et souvent très chères. Être en mesure d'accéder à des données réelles et pertinentes, grâce à cette nouvelle plate-forme, va être un réel atout pour l’écosystème ESSEC. En effet, il offrira à nos chercheurs une vision exclusive sur les comportements réels des consommateurs et leur permettront de mieux répondre aux besoins réels des entreprises.

En d'autres termes, là où, dans le passé, les chercheurs et les praticiens avaient du mal à se comprendre, le Big Data et l’Internet des objets leur apportent un défi commun. Au final, les chercheurs auront les moyens de produire des recherches plus pertinentes, et les entreprises auront les moyens de développer des outils mieux adaptés aux besoins d’aujourd’hui.

... Et une ressource incroyable pour les jeunes entrepreneurs

L'Internet des Objets a une valeur incroyable. C’est un monde nouveau où les entreprises pourront trouver de nouveaux débouchés. Pour les startups de l’écosystème ESSEC, c’est l’occasion de rentrer dans ce marché gigantesque par la grande porte, en ayant accès à des bases de données et un réseau d’entreprises de premier plan. De leur coté, les étudiants sont invités à participer à un concours d’idéation. C’est l’occasion pour eux de valoriser leur idée innovante en participant au projet.

Bref, ce projet permet à l’ensemble de l’écosystème ESSEC de rentrer de plain-pied dans le monde des objets connectés.

blog comments powered by Disqus

Suivez nous sur les réseaux

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x