Essec Business School

knowledge S'inscrire à la newsletter

Le bureau de demain vu par la génération Y

Le bureau de demain vu par la génération Y

Comment la génération Y voit-elle son bureau de demain ? Rejet du bureau classique et du centre d’affaires de La Défense et des campus d’entreprise en périphérie urbaine pour un immeuble connecté de type start-up californienne en plein cœur de Paris. Le paradoxe d’une génération nouvelle hyper-connectée qui recherche le travail en mode projet.

Alors que les campus d’entreprise se développent aux environs de Paris (celui de Thales, de SFR, de Microsoft ou du Crédit Agricole et de tant d’autres) et que le quartier d’affaires de La Défense accueille le développement de nouvelles tours de bureaux, il me semblait intéressant d’analyser les attentes des étudiants d’une grande école de management francilienne concernant leurs futurs espaces de travail et le bureau dans lequel ces futurs managers de demain se verraient idéalement à la sortie de l’école.

Les enjeux sont importants : ils représentent les attentes d’une nouvelle génération qui arrive sur le marché du travail, la génération Y, cette génération hyper-connectée et mobile qui a une perception nouvelle des espaces et locaux de l’entreprise. Les enjeux sont à la fois de nature RH (quels sont les espaces de travail attendus par cette nouvelle génération) et de nature immobilière et urbaine (quelle localisation idéale, quels lieux de travail, alors que l’on évoque de plus en plus de nouvelles façons de travailler comme les tiers-lieux, le nomadisme ou le télétravail).

L’enquête -« Mon Bureau de Demain » a été menée en mai et juin dernier par la Chaire Immobilier et Développement durable de l’ESSEC auprès des quelques 2000 étudiants francophones de la Grande Ecole. L’objectif était de recueillir des points de vues nouveaux et complémentaires des enquêtes que l’on peut mener auprès des salariés en poste dans l’entreprise. Au total 492 étudiants, dont la moyenne d’âge est de 22 ans, ont accepté de nous faire part de leurs attentes concernant leurs espaces de travail de demain ; 54 % d’entre eux sont des femmes.

Ces étudiants savent de quoi il s’agit puisqu’ils ont tous une expérience en entreprise d’au moins six mois, voire davantage pour ceux qui sont en milieu ou en fin de scolarité. Il est essentiel d’anticiper les usages et besoins de ces futurs salariés et occupants d’immeubles de bureaux qui feront la ville de demain, l’une des thématiques centrales de nos recherches.

Au-delà des enjeux urbains et territoriaux, la problématique est managériale. L’immobilier représente le second poste de dépenses de l’entreprise après les salaires. Il est donc essentiel pour elle de maîtriser la façon d’occuper les espaces de travail et de mieux les adapter aux utilisateurs et à l’entreprise. Par ailleurs, l’environnement de travail doit être performant pour le salarié tout en prenant en compte ses nouvelles façons de travailler ainsi que les nouveaux modes de management de l’entreprise, tels que le travail collaboratif et le travail en mode projet. L’immeuble devient un outil de management et est de plus en plus souvent considéré comme un levier de performance dans l’entreprise. En témoigne la récente table ronde organisée par le PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture) du Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie et consacrée aux nouvelles formes d’organisation des entreprises et leurs impacts sur l’immobilier d’entreprise.

Le bureau idéal est dans Paris intra muros ; rejet de la tour et du campus !

Sans trop de surprise, le bureau classique tel qu’on peut l’imaginer dans une tour d’un quartier d’affaires comme celui de La Défense, arrive en dernière position au regard du bureau idéal recherché par les étudiants. Seulement 7 % d’entre eux souhaitent y travailler, ce qui reste très faible. Leurs verbatim sont révélateurs : la plupart d’entre eux recherchent des environnements dynamiques qui encouragent la collaboration et la créativité et qu’ils associent directement à celui proposé par les startup californiennes où les frontières entre zones de travail et zones de repos deviennent floues ; «un bureau devrait ressembler le moins possible à un bureau». Ils sont 41% à souhaiter y travailler.

Paradoxalement, le campus d’entreprise en périphérie urbaine, comme ceux implantés à Montrouge ou à Saint-Denis en région parisienne, ne les attire pas davantage, sinon encore moins ! Seulement 2 % souhaitent y travailler, même si les espaces de travail sont souvent conçus selon des chartes d’aménagement qui privilégient des espaces collaboratifs innovants. Avis aux aménageurs et aux directeurs immobiliers !

A choisir, le bureau idéal reste localisé dans Paris intra muros (58 %), dans les quartiers d’affaires classiques et traditionnels. Il doit proposer des petits open space ou espaces partagés fermés, conviviaux et connectés ; «l'important étant que le bureau soit un endroit agréable à vivre, car on va y passer beaucoup de temps !» et si possible à proximité du domicile (c’est un critère de choix pour 35 % d’entre eux). Enfin, la province reste attractive et retient 9 % des choix, pour sa qualité de vie, les temps de transports plus courts et le coût du logement.

L’espace de travail est déterminant dans le choix de l’entreprise

Ces questions immobilières semblent tout compte fait déterminantes pour l’entreprise, que ce soit pour le directeur immobilier ou le directeur RH. Pour 40 % des répondants, l’espace de travail conditionne le choix du futur employeur, même si la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle s’estompe. En effet, ils sont plus de la moitié à convenir qu’ils sont disposés à travailler bien sûr dans leur bureau, mais aussi chez eux en télétravail (55 %) ou dans des lieux de coworking (54 %). Aujourd’hui, les solutions de workplace management se développent parmi les plus grandes entreprises qui ont entrepris une réflexion sur leur immobilier d’entreprise.

On connaissait l’immobilier comme vecteur de performance de l’entreprise et source de réduction de coûts, voici que l’immeuble de bureau devient un enjeu de ressources humaines.

Téléchargez ici la version en pdf de l'infographie

Accédez à l'enquête sur la page de la Chaire Immobilier et développement durable

blog comments powered by Disqus

Suivez nous sur les réseaux

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x