Essec Business School

knowledge S'inscrire à la newsletter

Femmes, réseaux sociaux et visibilité professionnelle

Femmes, réseaux sociaux et visibilité professionnelle

Aujourd’hui, du fait de lois, des exigences liées à la RSE et plus globalement d’une pression globale de la société et de l’économie,  les entreprises sont amenées à  « féminiser » leur encadrement supérieur et les espaces de gouvernance : conseils d’administration et de surveillance, Comex et Codir.

Certaines entreprises pionnières commencent à tirer les fruits d’un investissement sur la mixité : l’égalité des chances et la  diversité de genre, identifiés et portes comme axe stratégique  créent à la fois une VA sur l’image employeur, est un puissant facteur de motivation  en interne,  ajoute au final de la performance liée à la diversité. La montée de la féminisation doit être identifiée comme un facteur de changement global.

Néanmoins, de nombreux défis se posent encore à la fois aux entreprises et aux femmes candidates à des postes à responsabilités. Le changement est long… Comment changer l’équilibre actuel des pouvoirs, transcender l’effet «  quota » pour créer une véritable mixité?

Entre autres questions, se pose celle de la  promotion des femmes, de leur mise en valeur, de leur exposition afin qu’elles soient plus « repérables ». « Les femmes doivent augmenter leur visibilité professionnelle, ainsi que la visibilité de leurs talents et expertises individuelles, pour se démarquer au milieu d’autres candidats, explique Viviane de Beaufort, co-directrice du département Droit et Environnement de l’entreprise, directrice des programme WOMEN ESSEC dont le « Women, be European Board Ready », référente Egalité pour l’ESSEC au selon de la conférence des Grandes Ecoles :  « Les réseaux sociaux constituent un outil important pour créer de la visibilité, et les femmes peuvent  l’utiliser pour se mettre en valeur. »

Une différence culturelle dûment constatée  entre hommes et femmes réside en effet dans la capacité à se rendre visible et à utiliser les réseaux professionnels. Les réseaux sociaux comme nouvel espace peuvent  constituer une occasion de rattrape des femmes, d’autant que le grand avantage est la capacité à les utiliser à n’importe quel moment – (versus vies multiples des femmes qui ont encore en grande partie la charge de famille) 

Avoir une réflexion ciblée et adopter une stratégie adaptée pour gagner en visibilité est donc une préoccupation pertinente. De fait, l’un des premiers reflexes précédant toute rencontre professionnelle désormais est de « googliser » une personne ;

  • 60% des internautes font une recherche en ligne sur la personne qu’ils doivent rencontrer
  • 90% le font si cette personne est un dirigeant
  • 100% des recruteurs font des recherches sur Google et sur plusieurs réseaux sociaux

La réputation en ligne est influencée par toute information, citation, référence, photo, lien, commentaire, article, interview, bio, profil etc. qui pourrait apparaître lors d’une recherche sur internet. L’absence d’informations est aussi facteur de doute et il est donc impératif d’adopter une stratégie de présence en ligne.

Quelques éléments :

1/ Veille et analyse : faire une cartographie pertinente de son identité numérique nécessite des outils de suivi et d’alertes sur ce qui se dit sur la toile à propos de : soi, ses relations, son domaine d’expertise, ses pairs, partenaires, compétiteurs, entreprises cibles.

Voici les principaux outils de mesure, cartographie, réseau d’influence :

  • Google offre de très bons outils de veille et d’analyse, tous gratuits, simples et efficaces: Google AlertsGoogle NewsGoogle TrendsGoogle Blog Search et 
  • BuzzWatcherSindup permettent en plus d’élaborer des tableaux de bord
  • Hyperalets l’équivalent de Google Alertes mais pour Facebook
  • HootsuiteTweetdeck,  Seesmic servent, selon l’outil, à suivre, animer et faire de la veille sur Twitter, Facebook, Linkedin, Viadeo
  • Les outils KloutTweetlevel et Bloglevel sont excellents pour mesurer et comparer son influence sur les principaux réseaux sociaux
  • LinkendIn Labs: cet outil cartographie d’une manière claire et efficace tous les contacts sur LinkedIn en fonction de paramètres géographiques, expertise, secteur etc.

2/ Choix des outils : une multitude d’outils existent, parmi eux quelques-uns sont sans doute incontournables :

  • Linkedin, 120 millions d’utilisateurs, est sans conteste le premier réseau professionnel pour les postes à dimension internationale et les espaces de pouvoir ; il ne faut pas hésiter à contribuer, suivre des groupes, voire se lancer dans la création d’un groupe thématique.
  • Facebook760 millions d’utilisateurs, 16% du temps d’usage de l’internet ; même si Facebook est beaucoup utilisé à titre personnel, créer sa page professionnelle peut être très efficace pour certaines activités.
  • Viadéo, plus de 35 millions de membres, premier réseau professionnel en France dont les Hubs sont des espaces d’expression de très bonne qualité. Il s’étend en Chine, Inde, Amérique du sud et Canada.
  • Google +, le réseau social de Google, très pratique de par ses fonctionnalités et qui monte…
  • Xing, anciennement OpenBC, plus de 10 millions de membres, réseau allemand devenant international, un réseau qui compte au niveau européen.
  • Neovillage, sur invitation, réseau réservé aux cadres dirigeants et décideurs de l’économie
  • Asmallworld: réseau VIP très élitiste et international, rassemblant beaucoup de célébrités, on y entre par parrainage, intéressant pour être invitée aux évènements
  • YouTube2ème moteur de recherche après Google, on peut aller jusqu’à créer sa chaîne pour poster ses interviews, présentations, réalisations ou toute autre vidéo contribuant à communiquer autour de son expertise et sa personnalité. Avoir a minima quelques vidéos postées à relayer est déjà intéressant ;
  • Twitterplus de 200 millions d’inscrits dans le monde, dont 50 millions actifs tous les jours, 1 milliard de messages/5jours, un réseau social de microblogging, media temps réel, adopté largement par les principaux influenceurs : journalistes, blogueurs, experts et politiques. Relais possible de vos expertises postées sur un blog, Linked in ou Facebook. Il faut icic apprendre à jouer « give and back » : diffuser les infos des autres…
  • Slidesharesite de partage de documents et de présentations, excellent pour montrer son expertise
  • Delicious, un des meilleurs moyens pour partager ses favoris et les sites intéressants
  • Amazonne pas hésiter à commenter et recommander des livres en ligne avec les objectifs de présence fixés
  • Ebook, le moyen le plus rapide pour construire une crédibilité et bénéficier de la viralité sur les réseaux sociaux.
  • Un Blog pour  se faire connaître auprès de sa cible et être reconnu par ses pairs. Il nécessite un investissement important et régulier.

3- Objectifs et stratégie de sa présence en ligne : L’objectif peut être la construction d’une e-réputation une réorientation stratégique, une reconversion de carrière, ou plus simplement contrer des rumeurs… Il faut arriver à en faire un outil de communication puissant vers les investisseurs, partenaires, influenceurs, médias, pouvoirs publics, collectivités, ONG, futurs collaborateurs ou futurs employeurs, ce qui signifie une expertise et un trafic suffisant. La  Stratégie adoptée doit intégrer la cohérence entre l’identité numérique et la personnalité, vie privée/vie publique, influence, différentiation, constance et consistance, degré d’intimité avec la marque de l’entreprise actuelle ou future. Tout dépend aussi du  degré d’appétence à s’approprier tel ou tel média.

4-Animation de la présence en ligne : travailler son profil, avoir si nécessaire des recommandations, une photo professionnelle, être actif dans les hubs et groupes qui constituent une bonne alternative à un blog. Contribuer et participer de manière régulière, développer les contacts et envoyer toujours des invitations personnalisées, surveiller la netiquette, acheter son nom de domaine. Et continuer à surveiller, mesurer, googleiser… 

Les réseaux sociaux, outils affranchis de la question des moyens ou du temps contraint, constituent ainsi une formidable tribune offerte aux femmes qui souhaitent monter en gamme vers le pouvoir ou simplement se faire entendre. Créer sa notoriété sur les réseaux sociaux requiert une réflexion ciblée et l’adoption d’une stratégie sur cet espace. Cela suppose aussi d’être consciente que l’exposition peut avoir des effets inattendus (être prise à parti par exemple ou être très sollicitée, il faut donc se préparer à cela.

Les tweets d'Essec Knowledge

blog comments powered by Disqus

Suivez nous sur les réseaux

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous proposer des services ou offres adaptés à vos centres d'intérêts et à réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.

x